Evolution de la parentalité

Ce premier article sur l’éducation bienveillante et positive, je souhaitai le faire sur mon expérience en tant que maman. Je suis devenue maman à 24 ans après un deuil et une situation familiale pas évidente et je suis aujourd’hui âgée de 28 ans avec 3 petites filles et maman solo pratiquant l’instruction en famille. Pendant ces 4 ans, j’ai beaucoup évolué, beaucoup appris, beaucoup de remise en question, mais aussi beaucoup de chemin parcouru pour en arriver à pratiquer l’éducation bienveillante et positive.

Pour en revenir au début, j’ai appris que j’étais enceinte quelques mois après le début de la maladie de ma maman. Après 2 ans d’essai, nous allons enfin devenir parents, mais la réaction du papa n’a pas était celle escompté. Après plusieurs discussions …, nous voilà sur le chemin de la parentalité main dans la main, mais la santé de ma maman assombrissant tout ça. A 6 mois de grossesse, elle décéda et je dû affronter mon deuil, le deuil de mes proches, ma grossesse, la peur de perdre ce bébé … tout en même temps. Enfin pour être bref, je n’ai pas eu une grossesse épanouie (diabète gestationnelle et piqûre journalière pour éviter une phlébite étant mon quotidien aussi). Etant titulaire d’un BEP CSS et ayant travaillé avec des enfants que ce soit en les gardant ou en effectuant un service civique dans une école primaire ZEP, je connaissais leur développement … Mais je n’ai pas eu la force de me renseigner outre les livres traditionnels sur le développement des bébés et leur éducation (Laurence Pernoud par exemple). Cependant, j’avais quand même des idées bien arrêté: ne pas laisser pleurer le bébé, ne pas le faire passer de bras en bras, pas de télé avant 3 ans, respecter son rythme (alimentation et sommeil), pas de transat ou trotteur, que les bébés ne font pas de caprices, aucune fessée ou tape …

Inaya, mon aînée est donc née et a apporté avec elle toute la joie que nous manquions depuis quelques mois. J’ai suivi son développement avec attention, regardant partout ce que je pouvais faire pour la stimuler, jouer avec elle ou comment me comporter face à telle ou telle chose. Mais j’ai quand même fait des choses qui maintenant me paraissent infaisable: la mettre dans un parc, même si je l’utilisai peu, des jeux en plastique et bruyants et lumineux, la stimuler au lieu de favoriser son exploration du monde, utiliser un pousseur/chariot de marche, forcer qu’elle dorme dans son lit …

Je suis alors tombé enceinte de ma deuxième et des craintes sont monté en moi: vais-je l’aimer autant? Vais-je pouvoir m’occuper des deux? Comment va réagir Inaya? Ma grossesse a été surtout des recherches en matière de fratrie. Et en parallèle, j’ai découvert la pédagogie Montessori et je commençai à l’appliquer à la maison. Maora est né, mon aînée avait 22 mois. Il y eut un moment d’adaptation, mais au final rapidement j’ai su trouvé l’équilibre et je me suis plongé dans la pédagogie Montessori pour essayer d’en tirer le meilleur pour les deux. J’ai suivi des formations massage, portage et à l’aide de livres appris le langage des signes. Ce deuxième bébé, je voulais pouvoir l’accueillir autrement, le début du maternage est arrivé dans la maison (même si au final, ni le portage, ni le langage des signes ne m’a servi pour Maora).

Rapidement est venu l’idée d’un troisième bébé et en même temps la possibilité de l’école à la maison. Quand je suis tombé enceinte de ma troisième, c’est là que le tournant c’est fait. Nous décidons en même temps que les filles ne seraient pas scolarisé. L’envie de me former à la pédagogie Montessori étant importante, je suivie les modules 3-6 ans. Beaucoup de réponses m’y ont été apporté mais pas assez. Je continuai à lire des livres, à refuser les jouets en plastique, passant au bois, mettant en place le matelas au sol pour Maora 1 an à l’époque, des ateliers de vie pratique et sensoriel, …

Puis, Kaléa, ma dernière est arrivé. A ses 2 mois, à ma grosse surprise, le papa est parti et je me suis retrouvé maman célibataire de 3 petites filles en bas âge. Ne me laissant pas abattre, je me suis plongé dans l’instruction et l’éducation de mes filles et mis en place certaines choses inenvisageable alors avec le papa. Le maternage et l’éducation bienveillante sont totalement rentrés dans ma vie à ce moment-là. Je pratiquai déjà certains points, mais pas tout: la possibilité du cododo est le grand changement. Je renforçai la motricité libre déjà bien présente à la maison (plus de parc, plus de lit à barreaux, pas de chariot de marche, …) et le maternage (beaucoup plus de portage et de cododo).

J’ai pratiqué le coin avec Inaya pas plus de 5 ou 6 fois à la naissance de Maora, me sentant dépassé et écoutant les conseils voulu bienveillant de la crèche qu’Inaya fréquentait à l’époque. Mais, je me suis vite ravisé ne voulant pas une éducation comme celle-là pour mes filles. Oui, il m’arrive de crier, de perdre patience, de sortir de la pièce au lieu de la rassurer, d’écouter ses pleurs, … On est pas parfait et forcément des fois on craque, mais j’essaye d’être dans cette éducation dite bienveillante où je retrouve beaucoup de choses déjà mise en place naturellement à la maison. Je suis loin d’avoir fait le tour, voulant me renseigner plus sur les différentes pédagogies, sur les VEO ou l’adultisme …

Cet article pour en venir qu’en 4 ans, ma parentalité a bien évolué et elle changera sûrement par la suite encore car rien n’est fixé. Je vous partagerai mes lectures, mes découvertes en matière de parentalité et j’espère pouvoir me former dans ce domaine et pouvoir par la suite partager cela avec vous.

Et vous, quel est le rapport que vous avez avec l’éducation bienveillante ou positive?

2 réflexions sur “Evolution de la parentalité

  1. ainohaetmoi dit :

    Je voudrais mettre en place une éducation bienveillante pour ma fille, forcément on en est qu’au tout début car elle est mon premier enfant, mais j’adhère vraiment à ces principes.
    Bien entendu l’avenir me dira si j’ai réussi, car j’imagine qu’avec la fatigue ou plusieurs enfants tout est différent!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s