Livres sur la précocité

Inaya posant beaucoup de questions sur la précocité, j’ai cherché des livres expliquant sa différence adapté aux enfants et je suis tombé sur deux perles.

gandclement-petitzebreestprecoce-9791025501771_0.jpg

Ce premier livre parle de Petit Zèbre sachant lire avant les autres et s’intéressant à des sujets qui ne sont pas de son âge. Un rendez-vous est pris avec une psychologue et il est mis en évidence qu’il est haut potentiel. Les avantages et les inconvénients sont alors énumérés et des solutions sont mis en place.

Un petit livre qui parle de la précocité avec des mots simples et permet à l’enfant de comprendre sa différence et de mettre en évidence les difficultés liés à sa différence. Personnellement, je le trouve trop simplifié pour des enfants qui sont justement précoce et je trouve qu’il ne permet pas assez d’ouvrir le dialogue avec l’enfant. Mais, il permet d’aborder la notion d’hypersensibilité, de maladresse, ainsi que le fait d’être précoce n’est ni bien, ni mal, c’est juste être différent.

img0140

Celui-ci est un vrai coup de coeur. Un petit ourson demande à son papy de lui raconter son premier jour d’école. Papy Zacchary raconte donc comment cela s’est passé et que finalement l’école ne répondait pas à ses attentes, qu’il se sentait différent et que les autres oursons se moquaient de lui. Par la suite, il a rencontré un psychologue qui le détecte comme un ourson précoce et le fait passer dans la classe supérieure en lui donnant des conseils pour se faire des amis, point négatif de la précocité mis en avant dans ce livre. Il lui promet aussi une surprise, qui finalement est une petite oursonne elle aussi précoce.

Ce livre m’a permis d’ouvrir le dialogue et de répondre à toutes ces questions, mais aussi d’aborder des sujets comme la différence, le côté social et surtout qu’elle n’est pas seule dans ce cas là, qu’il existe aussi d’autres enfants à haut potentiel. Pour le coup, je le trouve ni trop simple, ni trop compliqué pour des enfants précoces, seulement ce qu’il faut. Mais seule la notion de se faire des amis est abordé en négatif, ce que je trouve assez dommage.

Ces deux livres m’ont permis d’expliquer avec des mots simples sa différence, de lui montrer que l’on peut bien vivre avec et qu’elle puisse expliquer avec ses mots ce qu’elle ressent, ce qu’elle éprouve. Le fait de lui lire les deux permet d’aborder de différents points de vue et différentes notions la précocité. Je les conseille vivement pour des enfants à haut potentiel entre 3 et 5 ans (plus vieux, je pense que les livres ne sont plus adaptés et deviennent trop simple).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s