Méthode Singapour Grande Section

Aujourd’hui, je vous parle de la méthode Singapour niveau Grande Section. Cette méthode est plébiscité partout (de nombreux reportages, magazines, articles, …) et pour cause ils sont reconnus comme les premiers mondiaux en maths. La librairie des écoles a donc adapté leur programme au niveau français.

J’ai eu la surprise de voir un cahier ludique, avec des autocollants et proposant une progression adapté. Un petit bémol, je trouve que les autocollants ne sont pas simples à détacher, Inaya n’a réussi que vers la fin à les détacher toute seule. Pour l’âge, cela dépend de l’enfant et de son niveau. Pour moi, le cahier peut être commencé dès lors que le dénombrement et la reconnaissance des chiffres sont maîtrisés jusqu’à 5. Normalement, l’écriture des chiffres fait pleinement partie de la méthode, mais j’ai adapté en utilisant des étiquettes à coller au début car elle ne s’intéressait pas à leur écriture, mais voulait avancer au niveau du programme.

Au programme, du dénombrement, des formes géométriques, du repérage spatial, le début des additions et des soustractions, ainsi que les dizaines et unités. La méthode est complète et peut paraître ambitieuse du fait d’aborder ces notions à un âge aussi jeune, mais c’est là le succès de cette méthode. Toutes les opérations seront vus dès le CP et toujours de manière concrète avant de passer à l’abstrait.

Le guide pédagogique disponible en PDF sur le site de la librairie des écoles permet de suivre la progression en ajoutant des activités et en manipulant bien du matériel avant de passer au formel, en remplissant le cahier.

J’ai acheté les cubes pour aller avec cette méthode, mais Inaya ne s’en ai finalement pas beaucoup servi préférant passer à l’abstrait assez vite.

En parallèle de cette méthode, je fais la progression mathématiques Montessori et je trouve que les deux manières de faire se complète réellement. Je n’imagine pas faire l’une sans l’autre.

Le point de vue d’Inaya, elle a adoré ce manuel. Elle faisait en règle générale une dizaine de page dès qu’elle s’y mettait et je complétai avec les activités du guide pédagogique pour apprendre de nouvelles notions, comme compter à rebours ou pour revoir les notions pas encore acquises.

Je ne regrette pas du tout cet achat et j’ai d’ailleurs acheté et commencé avec Inaya la méthode Singapour CP. Mon seul regret a été de lui avoir présenté assez tardivement, puisqu’au final pour la plupart des pages ce n’était pas de la nouveauté, mais des révisions. Alors, je conseillerai pour ceux qui sont tentés par cette méthode de ne pas trop attendre et de ne pas se laisser freiner par le fait que l’écriture des chiffres n’est pas acquise, ça viendra avec le temps.

 

3 réflexions sur “Méthode Singapour Grande Section

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s